Quels sont les différents types de fixation ?

Écrit par Patrick
Publié le 27 novembre 2019
Header_Quels-sont-les-differnets-types-de-fixation-V2
Partagez cet article

Donec ac nunc quis nisl aliquet hendrerit. Pellentesque ultricies, felis id iaculis feugiat, mauris nunc viverra lectus, quis egestas felis nisi non ante. Donec bibendum magna vitae eros lacinia ornare. Nullam cursus sollicitudin lacus. Maecenas congue.

— TÉLÉCHARGER LE CATALOGUE

 

Il existe de nombreux types de fixation choisis selon deux éléments principaux : le support de la fixation et la pièce à fixer.

Tous présentent des avantages et des inconvénients. Voyons ensemble lesquels et quels sont les points essentiels qui les différencient.

Définition d'une fixation : 

 

Comme vous le savez, une fixation est un système d’assemblage de deux pièces entre elles. Celui-ci peut se faire à l’aide de clous, de vis, de colle ou encore de chevilles mécaniques ou chimiques.

Les clous sont le plus souvent réservés à la fixation légère. On les utilise lorsque le matériau support est résistant, non soumis à des vibrations et capable de recevoir un choc. C’est une fixation très rapide. La fixation par colle ne nécessite aucun outil spécifique. Les vis quant à elles servent à expanser les chevilles ou à réaliser directement la fixation.

 

Besoin d'aide sur les systèmes de fixation ? Téléchargez notre guide complet !

 

 

Fixation par chevillage : quelles sont les deux grandes familles ?

 

          • Cheville mécaniqueLes chevilles mécaniques : le mode de tenue est le blocage dans le matériau support généralement réalisé par expansion. Certaines d’entre elles répondent à des problématiques d’isolation.

  • Cheville chimique easy mixLes chevilles chimiques dites “à adhérence” : ce type de fixation, différent du collage, ne modifie pas la structure dumatériau support mais s’y intègre parfaitement, en utilisant la rugosité naturelle des matériaux pour créer une adhérence. La résistance finale est obtenue grâce à un mélange de produits (une résine et un catalyseur, qui aura comme action d'accélérer le durcissement du produit).

 

 

Quelles différences entre chevilles à expansion mécanique et chevilles chimiques ?

 

Il existe 4 différences majeures :

 

  • Une différence de fonctionnement : le scellement chimique va remplir le trou percé tandis que la cheville mécanique va se bloquer par un déplacement d'éléments qui vont avoir pour effet de générer des efforts sur le matériau support. Cela nécessite de prendre des précautions particulières, notamment de tenir compte de l’entraxe entre les chevilles. On fera également attention à la distance au bord de dalle, dans le cas d’un balcon par exemple. En effet, une frappe mal placée pourrait créer une fissure et donc sensiblement modifier la performance recherchée.
  • Une question de contraintes : en général, on choisit une cheville mécanique quand il n’y a pas ces contraintes de distance entre chevilles ou de distance au bord de dalle, lorsque le matériau support est résistant ou lorsque l'on souhaite une fixation avec mise en application immédiate des efforts. Alors que le scellement chimique ne va pas forcer sur le matériau au moment de la mise en œuvre ; celle-ci ne crée donc pas de contrainte au matériau support et ne va pas altérer sa résistance initiale.
  • Le temps de pose : le réel avantage de la cheville à expansion est qu’elle est très rapide à poser : on perce, on l’insère, on visse et on peut utiliser la performance de la cheville immédiatement. A contrario, la cheville chimique impose un temps d’attente. Il faut d’abord effectuer un perçage, nettoyer le trou pour éliminer les poussières, puis injecter correctement le produit. Il faut ensuite attendre qu’il sèche avant d’appliquer la charge finale.
  • Les problématiques liées aux métiers : charpentiers, plaquistes, électriciens pour ne citer qu’eux, ont chacun leurs problématiques en termes de fixations pour répondre à leurs applications spécifiques. Fixer une charpente, un chemin de câble ou un faux-plafond ne s’effectue pas dans les mêmes conditions.

 

 

Quels types de chevilles utiliser et pour quels supports ?

 

Il existe des chevilles à expansion pour tous les types de support. On retrouve notamment les chevilles universelles, les chevilles pour plaques de plâtres (en métal ou en plastique), pour béton cellulaire… Certaines se fixent à l’aide d’un marteau (les chevilles à frapper). Les chevilles chimiques peuvent également se poser sur presque tout type de support.

 

Les chevilles s’adaptent donc en fonction des matériaux (creux, plein, dur ou tendre), mais aussi en fonction des charges à poser.

 

 

Des gammes de chevilles très variées

 

Goujon d'ancrageLe goujon d'ancrage : c'est la gamme de chevilles la plus utilisée sur les chantiers car ses performances sont très importantes. Il existe des dizaines de références de goujons qui varient en longueur, en diamètre ou encore dans leur composition (inox, galvanisé…). Chaque modèle a été conçu pour répondre à une utilisation particulière.

 

Chevilles universellesLes chevilles dites universelles : elles peuvent se poser dans tout type de matériau. Elles sont très utiles pour des fixations légères de petites pièces et très utilisées par les électriciens, par exemple, pour poser des prises de courant ou des interrupteurs.

 

Mais il existe aussi des types de fixation par chevillage plus spécifiques qui vont être adaptés à des reprises de charge pour des efforts bien particuliers. Dans ce cas, la cheville est dédiée à un seul type de matériau (béton, brique, parpaing, etc.) par exemple le goujon d’ancrage, qui ne fonctionne que dans du béton.

 

 

Pour conclure : 

Mécanique ou chimique, dans chaque famille les types de fixation sont vastes. Et il existe une solution pour chaque problématique métier ou chantier. Chacune a ses avantages et ses inconvénients, il convient donc de se poser les bonnes questions pour choisir la plus adaptée à vos besoins. Si vous avez besoin de conseils sur le choix de votre fixation, n'hésitez pas à nous contacter

 

CTA guide des systèmes de fixation

 

Laisser un commentaire