Comment choisir et déterminer la taille de ses chevilles mécaniques ?

Écrit par Patrick
Publié le 11 décembre 2019
Header_comment-choisir-et-déterminer-la-taille-de-ses-chevilles-mécaniques
Partagez cet article

Donec ac nunc quis nisl aliquet hendrerit. Pellentesque ultricies, felis id iaculis feugiat, mauris nunc viverra lectus, quis egestas felis nisi non ante. Donec bibendum magna vitae eros lacinia ornare. Nullam cursus sollicitudin lacus. Maecenas congue.

— TÉLÉCHARGER LE CATALOGUE

Il existe de nombreux types de chevilles mécaniques, que ce soit en gamme ou en taille. Pour assurer une fixation pérenne dans le béton, il est important de bien les choisir. Certains critères importants sont à prendre en considération, comme le diamètre et la longueur de la cheville. Ces derniers ne sont pas à déterminer à la légère, surtout si la sécurité des personnes est en jeu.

 

La taille de la cheville est cruciale pour une fixation optimale dans le béton. La résistance mécanique dépend directement du diamètre de la cheville qui va être utilisée. Ce dernier constitue donc un élément essentiel.

 

On regroupe les tailles des chevilles en trois catégories, en fonction des charges :

  • Pour une charge inférieure à 20 kg, on utilisera un diamètre entre 3 à 5,5 mm ;
  • Pour une charge comprise entre 20 kg et 50 kg, on optera pour un diamètre entre 6 et 8 mm ;
  • Pour les charges supérieures à 50 kg, on choisira un diamètre à partir de 10 mm.

 

Les professionnels ont bien sûr parfois à faire à des charges bien supérieures.

 

La longueur de la cheville est quant à elle liée à l'épaisseur de la pièce à fixer. Il ne sert à rien de choisir une grande cheville pour avoir plus de résistance, les fabricants ont optimisé les profondeurs d'ancrage pour obtenir les performances optimales.

 

Besoin d'aide sur les systèmes de fixation ? Téléchargez notre guide complet !

 

Pourquoi faut-il bien choisir la taille de la cheville ?

 

L’intérêt d’utiliser la bonne taille de cheville est essentielle notamment lorsqu’il s’agit de pièces à fixer influant sur la sécurité des personnes. Fixer une pièce d’une tonne avec une cheville qui ne peut pas soutenir ce poids est bien évidemment à éviter. La longueur et le diamètre des chevilles mécaniques répondent aux besoins en rapport avec les pièces à fixer. Le tout est de savoir bien jauger le chevillage à effectuer. Un choix précis et correct permettra une fixation pérenne dans le temps et qui répondra à tous les critères, notamment de sécurité. D’autres éléments importants sont à prendre en compte tels que les conditions climatiques ou encore les exigences réglementaires.

 

Certaines chevilles mécaniques sont plus utilisées par certaines professions :

 

cheville mécanique

Le métier de charpentier, par exemple, qui touche à la structure des bâtiments, est très réglementé. Il sera donc amené à utiliser plutôt des chevilles mécaniques (goujon d’ancrage ou vis béton), pour des charges moyennes à lourdes. Un électricien utilisera pour sa part plutôt des chevilles universelles, pour effectuer des 

fixations légères. Quant au plaquiste, il utilise des fixations spécifiques appelées chevilles femelles pour suspendre de la tige filetée, notamment pour les faux-plafonds. De même, le métallier pourra utiliser des chevilles spéciales garde-corps pour les fixations sur des terrasses ou des balcons en béton.

 

Un conseil : appliquer le précepte de base

 

Là encore, pour déterminer quel type de cheville mécanique doit être utilisé dans le béton (cheville en inox, goujon d’ancrage galvanisé, vis béton…) avec un diamètre adapté et une longueur idéale, il faut se poser les bonnes questions. Pour cela, il faut appliquer le précepte de base que vous connaissez bien : quoi, sur quoi et avec quoi, à savoir :

 

1. Qu’est-ce que je souhaite fixer avec la cheville ?
2. Sur quoi ?
3. Avec quelles contraintes ? (réglementaires, résistance, usages, contraintes atmosphériques, etc. )

 

 

En résumé, pour bien choisir ses chevilles mécaniques pour le béton, il ne faut pas se précipiter. C’est en se posant les bonnes questions et en y répondant correctement que l’on parvient à déterminer exactement son diamètre exact et sa longueur idéale. Ainsi, on obtient un résultat professionnel, solide et durable. Une cheville mécanique appropriée assurera une résistance à l’arrachement, au cisaillement et à la torsion et permettra le solide maintien des éléments qui auront été fixés.

 

 

CTA guide des systèmes de fixation

 

Laisser un commentaire